Cartel de Kunst

Cartel de Kunst est un collectif de commissaires d’exposition, basé à Paris, dont l’objectif est de partager les compétences et regards multiples que leur permettent des parcours et nationalités extrêmement diversifiés. La notion de commissariat collectif est un principe fondamental du groupe: la rencontre des savoirs-faire et des sensibilités des différents membres doit permettre la production d’expositions fondées sur des lectures multiples et relatives.

Ses membres sont Kuralai Abdukhalikova, Eva Barois De Caevel, Viviana Birolli, Adélaïde Blanc, Laure-Hélène Caseau, Manon Gingold, Eric Jarrot, Salma Lahlou, Cinthya Oliveira, Ana Mendoza Aldana, Alexandra Perloff-Giles, Gloria Sensi et Jaufré Simonot.

_

Kuralai Abdukhalikova

Née en 1988 en URSS, Kuralai Abdukhalikova est de nationalité kazakhe. La première exposition à laquelle elle participe présente des photos de Dennis Hopper à l’Ermitage à Saint Petersbourg (2007). Elle passe ensuite chez Emmanuel Perrotin, le designer Ora Ito, et la galeriste Eva Hober (qui lui a TOUT appris). Aujourd’hui elle est heureuse à GALLERIA CONTINUA / Le Moulin.

Eva Barois De Caevel

Née en 1989 dans le Nord-Pas-de-Calais, d’un père sénégalais et d’une mère au sang belge, Eva Barois De Caevel a vite rejoint la capitale afin d’y faire ses Humanités sur les bancs du Lycée Louis-Le-Grand. Une hypokhâgne-khâgne plus tard, ne renonçant pas à vouloir être écrivain, c’est pour les artistes qu’elle commence à écrire. Aujourd’hui, elle travaille chez Red Shoes, structure dédiée à la production, à la distribution, et au commissariat / programmation de films d’artistes et d’art vidéo.

Viviana Birolli

Née en 1982 à Milan, Viviana Birolli vit à Paris. Après des études diverses (langues classiques au lycée, philosophie théorétique et sémiotique à l’Université), elle travaille pendant quelques temps dans l’édition (Garzanti, Skira, Abscondita) et dans le journalisme (Repubblica). Puis, elle franchit les Alpes, où elle étudie la littérature artistique et les manifestes futuristes à l’EHESS, s’adonne à une titanesque entreprise de doctorat, et revient à son ancienne passion éditoriale.

Adélaïde Blanc

Née en 1988 près de Paris, de nationalité franco-mauricienne, Adélaïde Blanc suit une formation de sciences humaines et d’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’Universidad Autónoma de Madrid. Avec la photographie comme spécialité, elle assiste des commissaires d’exposition notamment au Frac de Haute-Normandie et au Palais de Tokyo. Après avoir écrit un mémoire sur le photographe catalan Joan Colom, ses recherches se centrent sur les pratiques mobiles dans l’art contemporain.

Laure-Hélène Caseau:

Née en 1988 à New Brunswick, New Jersey, Laure-Hélène Caseau entâme des études supérieures à Colby College, Parsons Paris, Maryland Institute College of Art et à la Sorbonne. Doté d’un double cursus en beaux-arts et en histoire de l’art, elle effectue un stage chez Emmanuel Perrotin, travaille en tant qu’aide-enseignante au Maryland Institute College of Art et participe actuellement au lancement de L’Officiel Art, trimestriel dirigé par Jérome Sans et Olivier Reneau.

Manon Gingold

Née à Paris en 1988, Manon Gingold entame sa scolarité universitaire à la Sorbonne (Paris IV), où elle étudie Céleste Boursier-Mougenot et l’hypothèse de la synesthésie dans l’art contemporain. Médiatrice au cours du 1er Nouveau Festival du Centre Pompidou, elle fait ses armes en tant qu’assistante en galerie (Dominique Fiat) puis au Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac. Après quelques publications, elle passe une année à New York à Hunter College et voyage à travers les Etats-Unis.

Eric Jarrot:

Né en 1979, il étudie à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon. Il collabore aux Presses du Réel et aux éditions MeMo. Médiateur au LiFE, au Lieu Unique et à Estuaire, il travaille également auprès d’artistes comme Hideaki Idetsuki, Cécile Paris et Pilar Albarracin. À nouveau étudiant à la Sorbonne en 2011, il a été assistant de Frank Lamy, chargé des expositions temporaires au MAC/VAL.

Salma Lahlou:

Née en 1978 à Casablanca, Salma Lahlou poursuit des études de droit en France, au Maroc et en Grande Bretagne. Après une première carrière en droit maritime aux Emirats Arabes Unis, Salma décide en 2009 de se reconvertir dans le domaine de l’art et s’inscrit à l’Institut d’Etudes Supérieurs des Arts à Paris (IESA) en 3ème cycle professionnel : « le Marché de l’Art en Peinture et Arts Graphiques ». En 2011 elle rejoint CulturesInterface (structure de production et de diffusion d’art contemporain) en tant que partenaire et poursuit en parallèle un Master à l’Université Paris Sorbonne : « l’Art Contemporain et son Exposition ».

Ana Mendoza Aldana

Née en 1987 au Guatemala, Ana Mendoza Aldana réalise par la suite ses études supérieures à Strasbourg et à Paris. Ses recherches s’intéressent à l’art géométrique latino-américain, à l’art abstrait et à l’architecture. Elle travaille depuis un an à Triple V auprès de Vincent Pécoil, son mentor, et a eu à cette occasion la chance de collaborer aux expositions de Matthew McCaslin, Blair Thurman, John Tremblay, entre autres, et avec le commissaire d’exposition new-yorkais Bob Nickas.

Cinthya Oliveira:

Née au Brésil et maintenant basée entre Paris et Stockholm, Cinthya Oliveira suit une formation de commissariat au Goldsmiths College et à la Sorbonne. Avec une scolarité universitaire en éthnologie et musicologie, elle a co-organisé des expositions à Londres (Matt Roberts Arts, Zabludowicz Collection), au Maroc (Cinémathèque de Tanger) et en Suède (Slakthusateljéernas). Sa recherche actuelle utilise des méthodes anthropologiques et de la cosmologie indigène pour explorer le perspectivisme dans l’art.

Alexandra Perloff-Giles:

Née à New York en 1989, Alexandra Perloff-Giles poursuit ses études à Harvard où elle écrit son mémoire sous la direction de Benjamin H.D. Buchloh. Elle contribue à artforum.com ainsi qu’à d’autres publications, et a eu des expériences professionelles au Whitney Museum of American Art, au Harvard Art Museums, à l’ICOM (Conseil international des musées), à Immanence (lieu alternatif géré par deux artistes à Paris), et au Fonds National d’Art Contemporain.

Jaufré Simonot:

Né en 1986 à Montelimar (France), Jaufré Simonot a fait des études supérieures en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre et à Paris I (où il rédige son mémoire sur l’iconographie de la Crucifixion dans les productions plastiques contemporaines, 1990-2010) avant d’intégrer le Master Pro en Art Contemporain et son Exposition à Paris IV. Après la DAP (actuelle DGCA) et le Palais de Tokyo, il a été chargé du suivi des projets d’Adrian Villar Rojas, Laurent Pernot et Eko Nogroho au sein de la Fondation SAM Art Projects.

Gloria Sensi:

Née en 1987 à Milan, Gloria Sensi vit à Paris. Avant d’intégrer le Master en Art contemporain et son exposition, elle a effectué un double cursus en économie et en histoire de l’art à l’Université Ca’ Foscari à Venise. Parmi ses expériences professionnelles : la Galerie Massimo de Carlo (Milan), et le Centre d’art contemporain – le Crédac (Ivry). Elle est actuellement assistante aux expositions et aux éditions au Frac Île-de-France/ le Plateau.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s