Bio

Né à Rennes en 1982, vit et travaille à Nantes.

Cliquez ici pour voir son CV

Après des études à l’École Européenne Supérieure de l’Image à Angoulême, Julien Nédélec s’installe à Nantes où il obtient son DNSEP avec les félicitations du jury à l’École Régionale des Beaux-Arts de Nantes. Depuis, l’artiste a participé au 55e Salon de Montrouge et a bénéficié d’expositions personnelles, notamment à la Zoo galerie à Nantes, au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse, à la galerie ACDC à Bordeaux, et à la FIAC.

Ne se limitant jamais à un médium particulier, Nédélec manipule le langage et détourne les codes artistiques. Héritier de l’OuLiPo aussi bien que de l’art conceptuel et du minimalisme, Nédélec part du quotidien afin d’arriver, à travers des gestes ludiques de transcription et de transposition, à quelque chose d’étrange ou d’absurde.

Le travail est, pour lui, un sujet de réflexion important. Dans Les Copistes (2011), il s’agit de la délégation du travail de l’artiste, qui peint un tableau monochrome en une couleur indéfinissable, avant de demander à des artistes de recréer le tableau en se basant sur le dernier comme un jeu de téléphone arabe. Le résultat est donc une série de variations chromatiques qui, comme le fait souvent Nédélec, déride les mythologies de l’avant-garde. Quant à Je ne peindrai jamais la chapelle des Scrovegni (2011), Julien Nédélec évoque la quête de la perfection dans le travail. En référence à la fameuse histoire de Giotto di Bondone, qui a peint un parfait cercle rouge à la main comme preuve pour le pape de son talent virtuose, cette installation comprend plus de mille trois cents essais de cercles parfaits.

Pour l’exposition Temps Étrangers, Julien Nédélec contourne la proposition des commissaires en s’appuyant non pas sur ce qu’il considère comme le temps flou et inquantifiable de l’artiste, mais sur son lieu de travail. Pour ce dispositif, un ensemble de feuilles de bois au format A4 «travaillera». Il se confrontera ainsi au travail du bois afin d’apprendre un nouveau métier artisanal – un «vrai» travail ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s